1624 : LE CHÂTEAU NEUF DE PARFOURU

De la motte de Parfouru au château neuf

  Ce jour de décembre 1767, Philippe-François-Henri ABAQUESNE, arrive au château de Parfouru par la large chaussée qui enjambe le vallon et se prolonge jusqu'à la route de Caen-Villers, il traverse les parterres à la Française, bordés par les douves et observe les grandes fenêtres de la façade...

  Qui est Philippe ABAQUESNE DE PARFOURU ? Que sait-il de cette demeure qu'il vient d'acquérir ? :

Fils de René ABAQUESNE, Ecuyer et conseiller du roi, il est né à Valognes en 1742 et appartient à une Maison fort ancienne en Cotentin, apparue sur Equeurdreville au XIII ème siècle, issue d'un compagnon de Guillaume ASQUENE qui figure sur la liste du château de Falaise.

  Ce 11 décembre 1767, à 25 ans, il prend possession de la demeure de Parfouru qu'il a achetée à René de Mathan, héritier de Jeanne de Boussel...


HISTOIRE DU CHÂTEAU DE PARFOURU

  1. Origine du village et du château

  Sur l'origine lointaine du village et du château de Parfouru nous avons peu d'informations, la plupart des documents relatifs à cette période ayant disparu dans la tourmente de la Guerre de Cent Ans. Toutefois le village de Parfouru est mentionné dans un acte d'échange de terres en 1502. A cette date un premier manoir seigneurial aurait été présent autour d'une motte féodale, proche de la rivière.
  Il est cependant très vraisemblable que la Maison Abaquesné de Parfouru était possessionnée en ces lieux dès l'aube du XI ème siècle. Un Abaquesné de Parfouru faisait peut-être partie des compagnons de Guillaume lors de la conquête de l'Angleterre en 1066, car ses armes figurent à l'Abbaye aux Hommes de Caen; "d'azur à la fleur de lys d'or".

  2. Localisation

  A cette époque le château n'occupait pas son emplacement actuel. Il était plus probablement situé près de l'église contrôlant ainsi la vallée de l'Odon. Un champ, non loin de cette église porta longtemps le nom de "Pré de la Motte". Nous savons que très souvent ce vocable est donné aux lieux où se trouvait à l'origine une ancienne motte féodale au sommet de laquelle était édifié le donjon de bois.
  Par ailleurs, la ferme des Costils, sise au sommet du versant opposé de l'Odon, comporte encore des vestiges d'une élévation fortifiée qui semble remonter au moins au XIV ème siècle : murs inclinés, restes écrasés d'une tour dominant la rivière. Mais cette construction nous paraît trop éloignée du village pour avoir été l'habitation principale des anciens seigneurs de Parfouru.

  3. Histoire du château et de la Maison Abaquesné de Parfouru.

  Au cours de la Guerre de Cent Ans, cette seigneurie changea de mains et devint la propriété de la famille de Boussel puisqu'en 1463 Philippot et Jean de Boussel sont mentionnés comme nobles de Parfouru.
  Dans la seconde partie du XVI ème siècle, Jacques de Boussel seigneur du lieu transmet la seigneurie de Parfouru à son fils Nicolas. C'est probablement ce Nicolas et son fils François qui sont à l'origine du château actuel de Parfouru. L'abbé Lebosquain, ancien doyen de Villers, auteur de nombreux articles sur le patrimoine local vers 1960 affirme lire sur la façade nord la date de 1674 ou 1624.
  En 1641 François de Boussel signale l'existence d'un manoir seigneurial "ainsy basty et planté qu'il est dans lequel j'ay colombier à pied et garenne". Il correspondrait donc au château actuel.
  En 1679 le manoir est signalé avec ses limites "le chemin qui tend à Aunay - le chemin qui va au moulin - les Grandes Crêtes - la rivière - le chemin d'Evrecy".
Cent ans plus tard la demeure est toujours aux mains des Boussel qui s'éteignent en 1760.
  A la suite d'une cession Philippe-François-Henri ABAQUESNE reçoit donc la seigneurie de Parfouru en 1767. A la suite d'un arrangement avec la Marquise de Mathan, il devient seigneur du Fecq et du Haut Fecq à Villy-Bocage.
  Philippe-François devient Président du Canton de Villers-Bocage en 1808 et meurt en 1827 en l'Hôtel de Parfouru à Valognes.
  Son fils Joseph-René hérite du domaine et décède à Parfouru en 1865, le domaine échoit à son fils, Joseph-Théodule et reste propriété de la famille ABAQUESNE de PARFOURU jusqu'au milieu du XX ème siècle.
  C'est en 1953 que Renée-Marie-Henriette ABAQUESNE de Parfouru épouse Guy PERIER de FERAL, Baron de SCHWARZ, préfet puis Conseiller d'Etat, qui décède à Rome en 1967.
  Par donation-partage la Baronne de FERAL affecte le château à son fils Pierre. Pierre de FERAL, Baron de SCHWARZ épouse Yolande JEGOU du LAZ en 1963. Il devient maire de Parfouru sur Odon. Consul général de France, il décède en mission à Oran le 28 janvier1984.

J-F Sehier
Voir le château d'autrefois
Voir le château d'aujourd'hui